Accès membre

La toile SEPR

Stéphanie Bedda : oser se lancer de nouveaux défis

  • 12 nov. 2018
  • -
  • Catégorie : Portrait
  • -
  • Auteur : Maïna GAMESS
  • -
  • Vu : 105 fois
Stéphanie Bedda : oser se lancer de nouveaux défis

Réceptionniste en hôtellerie ou encore conseillère en insertion professionnelle, Stéphanie enchaîne les formations et les postes avant de se réorienter finalement vers le milieu de la mode. Elle a toujours eu envie de faire de la couture mais elle n’a jamais osé se lancer. C’est suite à une blessure l’empêchant de continuer ses activités physiques qu’elle décide finalement de faire le premier pas. Elle s’est d’abord inscrite dans un cours de couture dans le centre social de sa ville avant d’intégrer la SEPR en CAP  métiers de la mode vêtements flous en 2017. Elle décrit son année à la SEPR comme une très bonne expérience : «  Grâce à la SEPR, je suis partie en stage en Italie où j’ai pu faire de la couture. J’ai même participé au Carnaval de Venise. ». Ayant déjà vécu plusieurs fois à l’étranger, la jeune femme avait déjà décidé, dès son premier jour à la SEPR, qu’elle ferait son stage hors de la France.  Le voyage en Italie lui permet de découvrir une façon différente de travailler, d’acquérir de nouvelles techniques et de travailler plus vite. 

Aujourd’hui, Stéphanie est toujours en contact avec la SEPR. Quand elle revient, c’est comme si elle était chez elle. Elle est notamment présente durant les Erasmus Days pour partager son expérience avec les actuels apprenants.

«  Pour moi c’est normal de donner de mon temps à la SEPR, vu tout ce qu’elle m’a apporté.  Ce que j’aime bien, c’est que les profs me rappellent. J’aime bien pouvoir échanger avec les jeunes pour leur dire d’aller à l’étranger.  J’aime bien dire aux gens que tout est possible, qu’il faut se donner les moyens. ». 

Stéphanie a participé au concours «  Talents et initiatives SEPR »  à l’issue duquel elle a reçu une aide du Fonds de Dotation de la SEPR  pour financer son projet de création d’entreprise. Elle voit ce projet comme un nouveau challenge. C’est d’une part le souhait d’allier ses deux passions, le badminton et la couture et d’autre part, la volonté de créer des vêtements adaptés à toutes les morphologies qui l’ont menée à conduire ce nouveau projet. En créant son entreprise, elle pourra se renouveler elle-même et enfin faire ce dont elle a envie. 

Auteur :
Maïna GAMESS

Staff

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire